Si la comptabilité devenait citoyenne, la finance deviendrait-elle éthique ?

Halle des Douves > Salle des étoiles
Dimanche 18/11/2018 de 15h30 à 16h20 (durée 50 minutes)

Publics :

Destiné à être accessible au plus grand nombre, sans connaissances spécifiques. Jeunes et adultes.

Résumé :

Nous explorerons durant cette conférence les notions de "finance" et de "comptabilité" pour les comprendre comme des activités symboliques qui tissent un récit capable de forger le réel. De tels récits, qui possèdent la puissance de créer le réel, sont appelés "mythopoïèses".

Déchiffrer et analyser une mythopoïèse permet de comprendre les fondements normatifs qui organisent une société ou une époque. Réécrire une mythopoïèse permet de les changer. Mais, pour réécrire une mythopoïèse, encore faut-il pouvoir en être l'auteur...

Or il se trouve que la mythopoïèse comptable est rédigée par un organisme international privé constitué exclusivement de représentants de l'industrie de la finance. Aucune représentation des citoyens, des syndicats, des consommateurs, des emprunteurs (des financés), des états, de la défense de l'équilibre écologique et de la biodiversité.

Et si les normes comptables internationales étaient écrites à partir du point de vue de toutes les parties prenantes, quelle finance pourrait être inventée ? Quel monde pourrait émerger ?